Différence entre 中文 et 汉语

Bonjour !
en séjournant en Chine (plusieurs années), quand je voulais dire « Je parle le chinois »,
en disants "我会说中文“, généralement on me répondait que ce n’est pas tout-à-fait correct,
car l’expression 中文 se réfère à la langue ECRITE, que, donc, pour signifier la langue PARLEE, j’ai le choix entre 汉语 ou 普通话.
Est-ce exact ?
Kadour

Il existe même des variantes locales à Taïwan et Singapour :grinning:

sans d’ailleurs même vouloir faire de politique…

Pouvez-nous nous dire lesquelles, en chinois bien entendu, merci !

Même si c’est vrai qu’en théorie 汉语 et 中文 veulent tous les 2 dire « La langue chinoise », en pratique il y a quand même quelques petites différences :

Déjà comme tu l’as mentionné, 中文 mets un peu plus l’accent sur les caractères chinois puisque c’était le nom donné à la base pour le système d’écriture (中国的文字).

Alors que 汉语 a tendance à mettre plutôt l’accent sur la langue parlée puisque c’était le nom donné au dialecte des han à la base (L’ethnie majoritaire en Chine).

Mais comme 中文 englobe la culture en plus de la langue (parlée + écrite) tu peux tout à fait dire 我会说中文 pour dire « je sais parler chinois ». C’est correct !

De plus, comme il y a beaucoup de dialectes en Chine, il a bien fallu à un moment donné choisir « un dialecte de référence » comme langue commune.

C’est ainsi qu’est né le 普通话 qui n’est autre qu’une version « standardisée » du dialecte de Pékin

En terme de fréquence ça donne 中文》普通话》汉语

Donc pour faire référence à la langue parlée, tu peux utiliser 汉语 ou 普通话

Une autre différence que peu de gens connaissent, c’est que 汉语 est souvent utilisé pour faire référence au Chinois en tant que langue étrangère

C’est la raison pour laquelle, tu retrouves si souvent ce mot sur la couverture des manuels de chinois. Donc si t’apprends le chinois en tant que langue étrangère, tu peux dire : 我在学汉语

Mais les chinois entre eux n’utiliseront jamais le mot 汉语. Ils diront plutôt 我会说中文.

Bon après en pratique ce n’est pas très grave si tu dis 我在学中文 puisqu’en règle général, on apprend rarement la langue séparément de la culture. Les 2 vont ensembles.

J’espère que ça répond à ta question :wink:

4 J'aimes

Merci pour tes éclaircissements !
Kadour

Salut à tous

“中文” est un abréviation de la langue chinoise.

généralement , 中文 ne se réfère pas seulement à la langue ecrite, , mais aussi à la langue orale.

汉语,cependant , est la langue de la nation chinoise.

comme vous savez , la Chine est un État multiethnique. Outre le 汉语, il y a les langues de peuples tels que les peuples Mandchou, blanc, tibétain, fort, turc, coréen et ouïgour.

Dans la communication quotidienne , on ne dit pas « 我会说汉语 »,sauf que l’on souligne que il /elle peut parler les dialectes ethniques, comme « 我会说汉语,也会说朝鲜语。 ».

1 J'aime

Bonjour Kadour, désolé pour cette réponse tardive mais mieux vaut tard que jamais, n’est-ce pas ?

alors à Taïwan, le terme en usage est guo yu 国语 « la langue nationale » mais j’écris ici en caractères simplifiés qui ne sont pas en usage à Taïwan qui en est resté aux caractères traditionnels.

À Singapour le terme est hua yu 华语," la langue des Chinois", là encore écrit par erreur (ou plus exactement parce que je ne dispose pas de la police de caractère adéquat) en caractères traditionnels.

C’est deux appellations s’emploient à la fois pour la langue écrite et pour la langue orale.

Comme partout, même si le sujet peut éventuellement fâcher (en particulier les da lu ren 大陆人, c’est à dire l’appellation taïwanaise connotée péjorativement des continentaux), la langue est peu ou prou toujours connotée d’aspects politiques…

Bonjour Sabe,
merci pour les précisions. Quant à la connotation politique, à ma connaissance, depuis toujours dans l’histoire de la Chine, la langue est connotée politiquement, puisqu’elle fut l’instrument de domination de l’oligarchie régnante sur le peuple. Rappelons-nous la bataille pour établir la 白话 dans la littérature.

Salut Pascal,
j’ai vécu plusieurs années dans une petite ville du Yunnan, et là le gens me demandaient :
你会说中文吗?你会说地方话吗? pour indiquer si je parlais chinois standard ou le langage local.
Et, je dois dire que je regrettais fort de me trouver dans un endroit où les gens ne parlent pas 普通话,
car l’écoute de la langue et aussi important que la parler. De là très peu de progrès que j’ai fait dans la compréhension de la langue 汉语, quand à la 地方话, trop compliquée et trop limitée géographiquement. D’où mon conseil : qui veut apprendre le chinois standard devrait résider dans un endroit où il est parlé, afin que l’oreille s’habitue au langage. Quitte ensuite à aller résider dans un endroit qu’on aime.

De rien Kadour, mais cette connotation n’est absolument pas réservée à la Chine, elle est universelle.

L’ usage du français sur l’ensemble du territoire ne s’est pas faite sans douleurs, ni résistances, c’est cependant beaucoup plus ancien que pour la Chine, mais la langue française standard à fait l’objet d’une planification politique à long terme, et ce n’est qu’assez récemment que les langues régionales (breton, alsacien, basque, etc…) ont été réhabilitées, voire même promues et encouragées.

C’est exactement pareil pour le pan-arabisme, la langue arabe qui ne s’est pas faite sans douleurs…

On pourrait multiplier les exemples ad libitum…

Vous avez raison, Sabe, et merci pour vos précisions. il reste cependant que dans la Chine contemporaine, le culturel et le politique sont intrinsèquement liés, à tel point que toute forme d’activité culturelle est immédiatement vue, de la part des autorités d’abord, comme manifestation indirecte d’intention politique. Par exemple, créer une association culturelle en France n’est pas comme la créer en Chine continentale ou dans un pays arabe, vous voyez ce que je veux dire.

Encore sur 中文 et 汉语.
Avec 中文 on définit la production écrite en langue chinoise, tandis que généralement
汉语 signifie la production liée au domaine de l’étude de la langue chinoise. Ainsi par
中文 书 des livres chinois de diverse nature, tandis que par 汉语书 on entend les textes
liés à l’étude de la langue.

Bonjour Kadour,

J’ai trouvé récemment un article très pertinent et critique sur l’enjeu de l’enseignement d’une langue, avec mentions de Barthes et Bourdieu.

Ci-après le lien : https://www.educavox.fr/formation/analyse/roland-barthes-et-pierre-bourdieu-de-la-langue-a-la-langue

Et ci-dessous un extrait :

Historiquement, la langue de l’enseignement a fait partie d’une politique linguistique de submersion qui sous tend une idéologie conforme au pouvoir qui la promeut. Les échecs successifs de cette politique dont les manifestations sont nombreuses  vont de la perte de son identité par déni de ses origines à la fuite de l’école. Ils contribuent à réduire le plus souvent la langue officielle à un simple outil d’information qui fait manquer « l’essence véritable des êtres et des choses ».

La langue de l’enseignement a comme spécificité d’avoir un statut qui n’est la propriété d’aucune communauté quelle que soit l’origine de l’élève : « N’étant d’aucune appartenance ethnolinguistique, elle seule est censée éviter l’éveil des particularismes ». 

Bonne lecture :wink:

1 J'aime

Bonjour Sabe,
merci beaucoup pour l’information. La problématique linguistique m’intéresse beaucoup.
D’ailleurs j’ai publié un essai « DEFENSE DES LANGUES POPULAIRES : le cas algérien »,
où j’expose le processus de formation des langues. J’y parle entre autre de la langue « blanche »
白话 chinoise, en montrant l’implication sociale de tout instrument linguistique. Au cas où cela vous intéresse, l’ouvrage est librement disponible en PDF ici :
http://www.kadour-naimi.com/f_sociologie_ecrits_langues_populaires.html
Bien cordialement,
Kadour

2 J'aimes

Et encore une référence, concernant la digitalisation, la numérisation et ses innombrables effets délétères : https://livre.fnac.com/a13506798/Michel-Desmurget-La-fabrique-du-cretin-digital

Merci cher Sabe pour le retour !
Je lirai votre travail avec plaisir. J’ai également donné un coup d’oeil sur le problème de la digitalisation.
Est-ce je me trompe en vous disant qu’il m’a semblé avoir lu une intervention de votre part où vous dites pratiquer la calligraphie chinoise ?
Bonne journée !

Bonjour,

non je ne pratique pas du tout la calligraphie chinoise, ni d’ailleurs arabe ou perse, aucunes…

Une dernière référence, susceptible de vous intéresser, qui date un peu cependant : https://www.babelio.com/livres/Calvet-La-guerre-des-langues-et-les-politiques-linguistiq/406124

Bonjour et merci pour le lien !
Bonne journée !

Bonjour Kadour,

j’ai parcouru votre mémoire qui m’a appris quelques éléments intéressants concernant le vietnamien, qui, avec le turc sont les deux seuls langues a être passées à l’alphabet latin au 20ème siècle de manière planifiée à large échelle de manière planifiée politiquement sur le long terme -il faut évidemment rajouter le zhong web à la différence essentielle d’une prononciation très spécifique.

Avez-vous trouvé le temps de lire mon mémoire, qui portait lui sur l’enseignement du français de la médecine aux praticiens de santé étrangers arrivant en France ?

Cordialement

Le PinYin, pardon, pas le zhong wen…