Votre expérience depuis votre apprentissage du chinois

Bonjour,

L’apprentissage du chinois développe la mémoire car il oblige à mémoriser beaucoup plus de choses qu’une langue alphabétique.
Par contre, je suis bien moins d’accord avec les réflexions sur la dyslexie. J’ai vu des chinois natifs se tromper de caractère en écrivant un caractère de même son mais n’ayant pas le sens voulu, autrement dit les fautes « d’orthographe » existent aussi. Et de même en français, faire une faute d’orthographe peut parfois conduire à une mauvaise compréhension pour le lecteur du message erroné. Le fait d’être mauvais en orthographe n’est pas lié à la langue, mais à un apprentissage insuffisant ou non réussi pour de multiples raisons (blocage, conditions d’apprentissage, durée de scolarisation, motivation, mauvais enseignant, etc…). Je pense que l’amélioration de certains problèmes rencontrés en français peuvent être liés par contre à l’intéret suscité par l’apprentissage du chinois (ou toute autre langue), ce qui induit et demande forcément une meilleure compréhension de sa propre langue.
Enfin sur les questions de plus grande discipline personnelle, là aussi, ce n’est pas forcément lié à la langue chinoise, mais beaucoup plus au fait d’avoir trouvé quelque chose qui vous motive tous. Tout apprentissage d’une langue demande des efforts constants et quotidiens. Probablement qu’un italien apprendra plus facilement le français que le chinois par la proximité des 2 langues, mais s’il doit se mettre au mongole, il devra fournir le même effort que pour le chinois. L’allemand avec ses cas reste très difficile et pourtant je baigne dedans depuis l’enfance, le chinois a été plus facile, car j’en avais plus envie !

Le chinois et son apprentissage sont passionnants, mais ce n’est pas non plus une sorte de remède miraculeux en soi à la nullité en orthographe ou à la paresse, c’est juste que nous nous sommes lancés dans un truc qui nous passionne ! Faites apprendre le chinois à quelqu’un que ça gave et il n’en ressortira rien de bon… on arrivera peut-être même à degoûter la personne de la langue et tout ce qui touche la Chine de près ou de loin.

3 J'aime

Bonjour à tous,

Merci pour vos partages :slight_smile:

De mon côté, voici les aspects positifs depuis que j’ai repris mon apprentissage du chinois
.1. Apprendre à apprendre
Merci Alex !!!
.2. Maintenant je m’amuse bien à me raconter des histoires pour retenir les caractères chinois pour retenir chaque élément du caractère, le pinyin, le ton.
Au début je trouvais cela difficile car j’avais beau avoir le sens de chaque élément j’avais du mal à les mettre dans une même histoire.
.3. La beauté de la culture chinoise. Dans mon apprentissage j’ai croisé des histoires et des lectures qui m’ont fait rire ou qui m’ont touchée, des peintures dont la finesse et la simplicité m’ont émue, des airs qui résonnent en moi. Également, je trouve que déguster un plat chinois en ayant accès à son histoire ou sa signification, lui donne une saveur supplémentaire.
.4. Et bien sûr, les échanges étonnants avec les natifs et entre apprenants.

Et mon plus gros challenge rencontré : ne rien lâcher même sur un méchant plateau d’apprentissage.

Bon apprentissage à tous :slight_smile: :slight_smile:

7 J'aime

Bonjour @Flora, j’espère que tu vas bien !
Ton sujet est très intéressant ( même si je suis en retard, je viens d’arriver) et j’aimerais partager aussi ma petite expérience avec toi.

Alors les points positifs que j’ai eu en apprenant le chinois :
1-j’ai beaucoup appris sur la culture chinoise : beaucoup de choses par exemple l’histoire, la cuisine et l’évolution. C’est vrai que je suivais la télévision chinoise CGTN Français bien avant mais j’y accorde plus de curiosité et je ne me contente plus des téléfilms mais je regarde beaucoup de documentaires.
2-bien que n’étant pas chinoise j’ai un peu compris leurs idéologie que je trouve très exemplaires. Par exemple c’est les plus intelligents et travailleurs qui ont les postes stratégiques et ils pensent toujours dans le collectif et pour tout les domaines de vie et d’activités.
3-je suis plus confiant et épanouie : je me lève chaque jour avec cet objectif et je fais des efforts. Certes c’est pas facile mais je sais que sa va aller… En plus comme par magie je n’oublie plus bêtement les petites choses et j’accorde maintenant de valeurs au détail. Je suis plus contente genre gaie et je n’ai plus du temps à perdre comme avant… C’est dingue hein !

Comme points négatif et limites :
1- je dirais la solitude ! Oui je suis seule dans mon coin. Hee oui je n’exagère pas, je suis seule. Envisager un tandem linguistique, un café linguistique est presque impossible : sur le net je ne trouve pas de gens ( je ne sais pas, peut être que j’ai pas chercher dans le bon coin). Je suis au Burkina Faso, en Afrique.
2-nous savons tous qu’apprendre une nouvelle langue n’est pas chose aisée donc il y a souvent le stress, la fatigue et la démotivation…

Et bien c’est un peu long mais c’est ma petite expérience que je partage aussi avec toi. J’espère qu’elle répond à tes attentes.

Merci

3 J'aime

Merci @Marielle ton expérience est très intéressante, c’est vrai que ce n’est pas facile d’apprendre quand on est seuls dans notre coin, on peut vite se démotiver mais heureusement la passion est là ! Même quand tu étudies le chinois à l’université on peut se sentir seuls, car tout le monde est dans son coin, pour une petite anecdote, en 2018, quand je suis arrivée dans ma nouvelle université, il y avait une fille avec qui je parlais et à la fin elle me dit « Bon, je suis bien, toute seule dans mon coin, je n’envisage pas d’avoir des amis dans l’université, j’ai mes amis à l’extérieur cela me suffit. » Bon…Ok… en même temps je ne lui avais rien demandé lol mais heureusement tout le monde n’est pas comme ça. C’est pour ça que ce groupe est bien pour trouver des personnes sur qui s’épauler en cas de difficultés ou même juste pour partager c’est super cool ! :slight_smile:

2 J'aime