Besoin de conseils pour combattre la procrastination

Bonsoir à tous, j’espère que vous allez bien :hugs:

Je voudrais parler un petit peu et avoir des conseils sur le fait d’arrêter de procrastiner.
Cela fait plusieurs années que je suis dans ce cas, je remets toujours tout au lendemain, et parfois même le jour même ou je dois rendre quelque chose… Je n’arrive pas a m’empêcher d’être comme ça, c’est comme si j’étais hors de mon corps et que j’observais :face_with_head_bandage:

Je parle de ce sujet parce que je suis comme sa avec le Chinois, j’ai l’impression de tout mettre en l’air en procrastinant énormément, j’ai 23 leçons (2 par semaine, chacune d’1 heure) j’ai bien sûr des devoirs, et je dois réviser les nouveaux mots appris pour la prochaine leçon (interrogation des mots appris, avec questions/réponses pour voir si je me souviens)

Il se passe 3 jours des fois entre la prochaine leçon → Mercredi puis Dimanche, je me dis "Tout vas bien aujourd’hui j’ai fait mon cours avec ma professeur, ça suffit on apprendra demain"
Puis le lendemain, je me dis pareil, jusqu’au soir de la veille ou je dois revoir parfois 15 mots + caractères + phrases pour le lendemain, pareil pour les devoirs, toujours la veille… du coup je suis assez distrait et je fais des erreurs …

J’ai actuellement + de 100 cartes sur Anki a travailler, et au moins 50 a ajouter encore, mais je ne fais rien… des fois je me lance et j’en fait 2 nouvelles, puis j’arrête pour "je ferais ce soir" et au final rien du tout…

J’ai sincèrement l’impression de tout mettre en l’air, jeter 4 mois de Chinois par la fenêtre par mes bêtises, je suis extrêmement déçu de moi-même mais je n’arrive pas a sortir de cet état.

J’aime beaucoup le Chinois malgré l’image de la personne qui travaille pas du tout que je décris, je suis heureux des progrès que j’ai fait, je voudrais passer le HSK1 d’ici 2 mois voir 3, (en février), mais en étant comme ça je vais droit dans le mur et dans 1 an je n’aurais 0 examen …

Je pense qu’on a dû tous passer par la procrastination et certains l’ont vaincu avec le temps ou rapidement, et d’autres dans mon cas sont bloquer, si vous avez des conseils, astuces pour la combattre petit à petit, je veux bien, j’aimerais pouvoir continuer à être content du travail que je fais et non le voir partir en fumé avec les jours…

→ Je remercie énormément ma mémoire pour assimiler et retenir beaucoup d’informations en très peu de temps, sans elle je n’aurais jamais continué le petit chemin que j’ai fait.

Tl;dr Je procrastine énormément, j’ai du mal a me sortir de cet état, j’ai l’impression et la conviction de mettre 4 mois de Chinois en l’air parce que je repousse tout au lendemain, et que je n’apprends pas chaque jours ce que je devrais, mais la veille ou le jour J.

(j’espère que je suis dans la bonne catégorie :face_with_head_bandage: )

Bonsoir EarthBees,
Pour moi, la meilleure solution que j’ai vue jusqu’à maintenant pour ton problème réside dans un petit dicton : « Trouve le plaisir, tu trouveras le temps ».

Te forcer à commencer ton chinois demande beaucoup d’énergie, sauf si … tu lui adjoint une petite récompense : par exemple, 1 cookies pour chaque 10 mots appris. (avec ta mémoire, ça devrait aller vite :wink:). à toi de choisir. Là, je fais confiance à ton imagination.
Pour renforcer cela, tu pourrais introduire un petit rituel : préparer une bonne tasse de thé ou de café, compter les cookies en fonction du nombre de mots à apprendre, les disposer sur une assiette, … .

Ou pourquoi pas, organiser un travail en groupe via skype, Zoom ou tout ce que tu veux.
Retrouver des amis est un vrai moteur dans ce cas là.

Ou …

Il n’y a pas de limite dans les possibilités. Il faut juste que tu y trouves un réel plaisir.
Tu devrais inclure ça dans ta routine sous le titre motivation.

Pour les cookies, n’oublie pas que tu dois encore pouvoir passer les portes quand tu auras appris le chinois. Quoique … les chinois adorent les gros ventres.
Une de mes connaissances qui pesait 140 kg l’a appris à ces dépends.
Tous les chinois venaient lui caresser le ventre, y compris leur guide.

3 J'aime

Salut,
Ton message m’a fait un petit peu sourire, j’ai connu la procrastination aussi, même si moi aussi je suis passionnée. Mais j’ai découvert quelque chose, que ça venait de « la fatigue », bon mise à part ma maladie qui me fatigue ^^ pour ma part je suis étudiante en chinois et après les cours il m’est difficile de réviser après une journée de cours parce que j’ai fais ça toute la journée et que j’ai besoin de voir/faire autre chose, parce que ça devient du bourrage de crâne et un tueur de motivation etc… Donc pour vaincre la procrastination en chinois j’ai décidé de faire une activité durant la semaine qui n’a rien à voir avec le chinois. Cela peut-être une activité sportive, ou la cuisine ou la couture etc… Bref cela dépend de ce que tu aimes faire à côté. En prenant du recul entre les cours ne serait-ce qu’une fois par semaine, tu seras plus motivé.

5 J'aime

Bonsoir j’ai aussi le même problème que toi​:worried::worried:

1 J'aime

Bonsoir à toutes les procrastiniennes et tous les procrastiniens,

J’ai le même problème … mais pas avec le chinois.

J’ai hésité longtemps avant de m’y mettre mais maintenant je ne lâche plus. Je considère que c’est un défi que je me suis lancé, comme par exemple préparer le marathon, et je fais tout pour réussir. Il est vrai qu’avec les outils modernes (tablette, smartphone) c’est plus facile pour moi de travailler le chinois dès que j’ai un moment (transport, petit-déjeuner, pause-café etc…).

Peut-être faut-il arrêter pendant quelque temps, ne plus y penser et attendre que l’envie et la motivation reviennent de plus belle.Car nous savons tous ce qu’il faut faire mais …on reporte toujours au lendemain :wink:

@EarthBees et @Bertrand si vous voulez continuer alors foncez maintenant. Imaginez que vous êtes au volant d’une Ferrari (oui j’ai des goûts de luxe :rofl:)… C’est partiiii !!!. Vocabulaire :star_struck:, grammaire :heart_eyes:, caractères :star_struck:… (dans n’importe quel sens) c’est cooool. Vous êtes les maîtres de votre apprentissage. Elle est pas belle la vie ?:grinning_face_with_smiling_eyes:

Florence

5 J'aime

Déjà je te rassure, c’est tout à fait normal de procrastiner :wink:

On passe tous par là à un moment où un autre et c’est un phénomène tout à fait naturel.

Ensuite l’erreur à ne pas faire, c’est de culpabiliser.

Car la procrastination, c’est 80% de peur de l’inconnu, et seulement 20% de démotivation.

Donc ce n’est pas parce que tu procrastines que tu n’es pas motivé.

Au contraire même, souvent les gens les plus motivés sont aussi ceux qui procrastinent le plus :smiley:

Personnellement, je suis un gros procrastineur par nature.

Quand j’étais étudiant et notamment lycéen, je pouvais passer plusieurs journées sans rien foutre, à mater des séries toute la journée alors que j’étais censé réviser le bac qui était seulement dans quelques semaines :sweat_smile:

Les profs m’avaient mis « Doit faire ses preuves à l’examen » sur mon bulletin de note, donc ce n’est pas comme si je pouvais me permettre de glander.

Mais j’adorais ça !

Je me souviens que ces journées à glander étaient littéralement « savoureuses » (car ton cerveau sait que tu devrais bosser, pourtant tu fais le choix conscient de glander haha).

J’ai eu mon BAC de justesse (10.1 de moyenne). Mais ça aurait pu me coûter chère cette histoire de procrastination !

L’idée pour te sortir de la procrastination, c’est de te construire une routine en béton armé.

Je parle déjà beaucoup des routines dans mes contenus.

Je te renvoie d’ailleurs à cette vidéo dans laquelle je t’explique le principe de la méthode :

J’ai aussi enregistré une formation complète si tu veux en apprendre plus sur le sujet.

Donc l’idée c’est que plus tu es flemmard par nature, plus tu as besoin d’une bonne discipline pour travailler et avancer vers tes objectifs.

Perso depuis que je bosse avec des routines, j’ai littéralement « tué » la procrastination.

Bien sûr ça m’arrive encore de procrastiner de temps en temps. Mais je dirais que je l’ai réduite de 90% grâce aux routines.

Si vraiment je vois que je bloque toujours, voici quelques astuces qui fonctionnent bien :

#1 L’astuce des 20 minutes

C’est celle fonctionne le mieux.

L’idée c’est de te dire « Allez, pendant les 20 prochaines minutes je m’y mets à fond et je n’arrête sous aucun prétexte. Puis après je m’accorderai une grande pause de 20 minutes (oui faut bien récompenser mes efforts lol) »

Joue vraiment le jeu. Mets un chrono si besoin. Tu verras qu’à la fin des 20 minutes tu n’auras pas vraiment envie d’arrêter.

Car 20 minutes, c’est précisément le temps que ton cerveau a besoin pour se plonger dans une tache.

Je t’invite d’ailleurs à jeter un œil à la routine de @Noemie qui utilise la méthode Pomodoro (une méthode qui s’inspire de ce principe)

#2 Sais-tu comment manger un éléphant ?

En le mangeant une bouchée à la fois !

Comme je te le disais plus haut, la procrastination c’est 80% de peur de l’inconnu, et seulement 20% de démotivation.

Donc si tu procrastines, c’est parce que ton cerveau est méga en stress devant la tâche immense qui est devant lui (apprendre le chinois).

La technique de l’éléphant consiste à découper le problème en petites taches et à te concentrer sur une seule tâche à la fois.

Par exemple, au lieu de vouloir apprendre directement les sinogrammes chinois, découpe-les plutôt en petites bouchées et apprends d’abord les radicaux qui les composent.

Tu verras que la tâche va devenir beaucoup plus facile et que tu vas même y prendre du plaisir !

Ce qui m’amène à ma 3e astuce :

#3 Apprends à trouver de la satisfaction dans ton travail

C’est le plus important, surtout dans l’apprentissage du chinois qui est un processus qui prend du temps.

L’idée est simple : Mesure un maximum tes progrès au quotidien. Anki est super pour ça car il t’affiche plein de statistiques d’études (notamment le nombre de mots que tu connais).

Mais il existe plein d’autres façons de faire comme tenir un petit carnet de chinois que tu rempliras tous les jours avec ce que tu fais.

Le but c’est de pouvoir visualiser tes progrès et te sentir avancé vers ton objectif un petit peu plus tous les jours :wink:

4 J'aime

Bonjour, :frog:

On m’a identifié par ici :eyes:
Je me suis reconnue dans ton post et dans vos réponses ! En réalité je suis une très grande procrastinatrice. Je suis comme Alex, j’ai toujours eu les capacités mais je n’ai pas fais les efforts pour, et ce pendant longtemps - jusqu’au bac. Je ne révisais que la veille pour les contrôles, et j’ai fais exactement la même chose au bac, et je l’ai eu de justesse moi aussi :grimacing:

:star2: Mais tout à changer depuis ses 3 dernières années ! :star2:

Tout d’abord《兴趣是最好的老师》, l’intérêt est le meilleur professeur ! Dès 2019 j’ai découvert le Chinois à travers un drama 步步惊心 Scarlet Heart. J’ai trouvé ça tellement cool que je m’y suis mis rapidement, et c’est la première fois que je me suis mise sérieusement à étudier. Depuis que je me suis lancée dans une licence en langue chinoise, j’ai très peu de fois rompu le rythme, et j’ai testé pas mal de choses.

Mon premier conseil :

Dès que tu sens que tu procrastine, il faut s’y mettre !

Souvent, comme a pu le dire Alex, on procrastine non pas par manque d’envie, mais par peur de la charge de travail. Ca m’arrive souvent en début de nouvelle leçon, j’ai une tonne de choses à faire, que j’imagine déjà. Juste le fait d’anticiper la charge de travail m’effraie et me dissuade de travailler. C’est pour ça qu’il faut voir moins grand. Ce qui peut être utile, est en effet la méthode pomodoro(tu trouveras des vidéos chronométrées study with me sur Youtube). Vois ce qui t’aide à te mettre au travail.
Par exemple, j’aime me faire un café ou un thé, voire allumer des bougies près de mon bureau, étonnament ça me donne automatiquement l’envie de travailler ! Je mets une vidéo study with me avec des fonds sonores qui m’aident à me concentrer(pluie + piano).

Mon deuxième conseil :

Forger une habitude qui ne nécessite même plus de réfléchir pour la faire.

Tu verras que Alex parle souvent de ces fameuses habitudes à placer dans son quotidien. L’air de rien, peu importe si t’as la flemme ou pas, tu en as tellement l’habitude que si tu ne le fais pas, tu ressentiras une once de culpabilité. Comme un sportif qui s’entraîne pour une course pendant des mois !
Dans mon cas c’est Anki tous les jours - d’ailleurs ça a dérapé, ça dure bien plus de 20 minutes par jour- dès que je suis trop fatiguée pour faire ma session, ou autre raison, je me sens vraiment comme un gros caca et je fini par la faire même si il est déjà 23h00.

Je pourrais encore parler de beaucoup de choses mais c’est déjà pas mal. Trouve ce qui te convient, il faut faire des expériences pour voir ce qui te motive à te mettre au travail, une motivation qui bat la procrastination. Ne vise pas le HSK1, donne toi des objectifs journalier ou hebdomadaires plus petits et réalisables qui te mèneront naturellement au HSK1 : « je veux être capable de saluer quelqu’un en chinois », « je veux connaître de nouveaux caractères simples », etc.
Ce genre de petits objectifs m’ont pas mal aidés au début de mon apprentissage. Au fur et à mesure j’avais en vie d’être capable de dire plus de choses, de parler de certains sujets simples, etc. Juste le sentiment que ça me procurait, et que ça me procure toujours, suffisaient à me motiver :facepunch:

N’hésite pas si tu as des questions ! On est là pour te soutenir dans cette grande et belle aventure qu’est la langue chinoise :dragon:

2 J'aime