Préparer les échanges linguistiques

Dans la formation gratuite d’Alex, il est conseillé de préparer les conversations avec les partenaires linguistiques.

Pour ma part, j’essaie de construire des phrases sur traitement de texte, avec juste le pinyin et la traduction des mots que je ne connais pas bien, et j’écris la phrase complète en caractères, sans pinyin.

Exemple :

言语 Yányǔ discours

难 Nán

说一个中文的言语很难。

J’utilise pas mal Google traduction quand je ne suis pas sûre des mots ou de mes tournures de phrases. J’écoute aussi la phrase que j’ai faite sur Google traduction.

Lors de l’entretien, je lis les phrases à mon correspondant, via Skype. Il me corrige et me pose des questions ou ajoute des choses, et là, je dois me débrouiller un peu plus toute seule, mais j’ai du mal. On utilise aussi le tchat pour s’envoyer les caractères et le pinyin.

Je ne me sens pas trop de me lancer sans les phrases sous les yeux, mais je ne sais pas si ma technique est la bonne.

La difficulté aussi est de se rappeler les tons quand je ne note pas tous les pinyins de la phrase.

Salut Doudoulita,

J’ai un peu le même problème.
Je prépare mes scripts à l’avance comme suggère Alex (probablement avec trop de phrases d’informations, mais sans pinyin dans mon cas), du coup c’est compliqué de sortir du script.

Le niveau des partenaires linguistiques que j’ai trouvés sur Tandem (dans ma time zone) est soit trop élevé en Français, soit vraiment en dessous et mal préparé, donc souvent on sort du script au bout d’une minute ou deux et on se retrouve à improviser avec du vocabulaire inconnu dans les deux langues et ça tourne vite au n’importe quoi. Je sais pas trop comment réparer ça, c’est vraiment pas évident en plus si la personne en face a une méthode très éloignée…

Ton script est surtout là pour t’aider à lancer la conversation et te garantir que les 3-4 premières minutes seront sans stress ni pression (c’est important).

C’est comme quand tu croises un ami que tu n’as pas vu depuis longtemps, il y a une sorte de « petite glace » à briser avant que vous soyez de nouveau en phase. Et bien c’est pareil avec les échanges linguistiques, les premières minutes sont toujours un peu stressantes et le script est là pour t’aider.

Donc déjà je te rassure, ta technique est bonne :wink:

Ton but dans un échange linguistique, c’est avant tout la fluidité de l’échange. Le reste c’est « bonus ».

Evidemment que la prononciation des ton est ultra importante, mais jamais au détriment de la fluidité de ta conversation.

C’est la même chose pour ton partenaire linguistique, il va faire des erreurs de conjugaison et c’est OK tant que tu comprends ce qu’il veut dire. Pas besoin de l’interrompre mais par contre, prends note de ses erreurs pour y revenir plus tard.

Ton vocabulaire en chinois étant limité, tu ne pourras pas rester sur le même sujet indéfiniment. Donc c’est tout à fait normal que vous vous mettiez à faire du hors sujet, c’est même bon signe :wink:

Si vraiment tu veux éviter le hors-sujet, une astuce c’est tout simplement de changer de langue. Par exemple quand tu ne sais plus quoi dire sur le sujet que tu avais préparé, demande à ton correspondant de te résumer tes idées en français (Ça te permettra de vérifier au passage que tu t’es bien fait comprendre)

D’une manière générale, l’important c’est qu’à chaque séance tu réussisses à tenir « un peu plus longtemps » que la dernière fois sur le sujet du jour avant que l’échange ne tourne en discussion libre.

Pour te donner une idée, quand j’étais débutant ça me prenait environ une heure de préparer mon échange par téléphone du soir. En une heure j’étais tout juste capable de scripter 2 minutes de conversation. Le reste étant plus ou moins de l’impro ou chacun essayait de s’exprimer comme il peut.

Mais ce n’était pas grave ! Car ça me donnait un objectif à atteindre pour la séance suivante ou j’essayais de tenir 2min30, puis 3min etc …

Tu viens de toucher à l’élément central d’un bon échange linguistique. La qualité du partenaire et surtout l’investissement qu’il met dans son apprentissage du français est essentiel si tu veux tirer de la valeur de ton échange.

La règle pour que ça fonctionne bien, c’est que ton partenaire soit aussi motivé que toi.

Une astuce pour trouver un partenaire motivé : Privilégie ceux qui te contactent spontanément. Ils sont généralement beaucoup plus motivés que les autres.

Pour attirer des correspondants motivés, travaille bien ton profil

Ça vaut pour n’importe quelle plateforme d’échange linguistique. Explique clairement ce que tu cherches (si possible en chinois) et surtout la valeur que tu peux apporter aux autres.

Car les plateformes d’échanges linguistiques ça fonctionne un peu comme les sites de rencontre, un bon profil peut attirer des tonnes et des tonnes de correspondants qualifiés par jour

Ensuite, tu n’auras plus que l’embarras du choix :wink:

Merci Alex pour tes remarques, ça va être très utile je pense.

Petit détail : je suis surtout contacté par des Chinois qui veulent apprendre l’anglais, et je sais pas trop quoi leur dire. Je vis aux US et je parle anglais couramment mais je suis clairement pas natif. Est-ce que pour toi c’est vraiment déconseillé d’utiliser le tuyau Anglais-Mandarin pour un francophone?

Je déconseille car tu te feras jeter dès que ton correspondant aura trouvé un locuteur anglophone natif

Mais tu peux profiter d’être un français expatrié aux USA pour justement jouer la carte du « Je suis rare donc j’aide seulement les personnes motivés »

Pour préparer mes séances, je cherche surtout du vocabulaire que je note sur mon ardoise veleda. C’est pour moi le plus important pour parler d’un nouveau sujet.

Pour les phrases, elles viennent comme elles peuvent. Mais ma correspondante est très patiente et m’accompagne bien sur l’ordre des mots. Je trouve plus intéressant à mon niveau de « galérer » à mettre les mots dans un ordre chinois en direct à l’oral que de le préparer à l’écrit. C’est comme 不 et 没, j’avais beau parfaitement connaître la règle, au début à l’oral j’utilisais systématiquement 不. C’est la grande différence entre connaître 知道 et connaître 懂 :sweat_smile:

Ce que j’ai essayé la semaine dernière et que je vais voir à systématiser, c’est d’écrire un petit texte par avance et le lui envoyer. Au début de la partie en chinois, je lui ai demandé si le texte était correct. Après des changements avec ses explications, on est parti de ce texte pour parler.

Autre astuce. Parfois, quelques jours après la conversation, elle m’envoie un texte en français reprenant ce que je lui ai dit. Elle me demande d’en corriger le fond et la forme.

Ce n’est pas encore la panacée, j’ai encore beaucoup de mal à comprendre ce qu’elle me dit du premier coup et j’ai toujours besoin d’un « temps d’analyse » même avec des mots que je connais. Cependant, dans mes constructions de phrases et surtout dans la recherche de vocabulaire en contexte (et pas juste sur Anki), je sens vraiment la différence.
加油!

2 J'aimes