Prononcer les tons chinois - Théorie V.S Pratique

Je n’ai pas l’intention de vous dire comment vous devez reconnaître les tons.
Je vous montre comment moi je le fais.

Il serait d’ailleurs intéressant que d’autres en fasse autant. ça me donnerai d’autres idées. :slightly_smiling_face:

Vous connaissez tous le graphique ci-dessous.

Il n’a qu’un problème : il est correct mais il est faux.
Là, même celui du fond qui dort toujours s’est réveillé.

Je m’explique.
Il est correct si vous prononcez un ton à la fois et que vous avez toute la journée pour prononcer une phrase.

Mais les chinois ne parlent jamais comme ça.

En fait, pour moi, les tons ressemblent plus à ça.
tons (2)

Si vous regrouper les tons, vous obtenez ceci.
tons (3)

Et la vous voyez, que les tons 1 et 4 commencent très haut. Mais, heureusement, il est assez facile de reconnaître le premier ton.
Le 2ème ton commence au milieu.
et enfin, le troisième ton commence dans la cave.

Rien que ça, ça m’aide déjà à trouver beaucoup de tons.

J’ai cependant encore un problème.
En effet, le ton d’un i est très facile à reconnaître parce qu’il est naturellement aigu.
Mais il n’en va pas de même pour le è, le o, le u et le ou qui sont naturellement plus graves.

Et puis, il y ceux qui viennent de se lever et qui ont bu 2 litres de café au petit déjeuner.
Ils vous placent le quatrième ton au même niveau que le premier.
C’est typiquement le genre de personne à qui vous demandez : « tu veux pas répétez plus lentement? ».

Il me reste donc encore beaucoup de travail.

6 J'aime

Au-delà de la reconnaissance des tons de manière unitaire, j’ai vu des progrès en travaillant les enchaînements de tons.
Par exemple, le 4ème ton ne sonnera pas de la même manière derrière un 1er ou un 2ème ton.

2 J'aime

Merci Geoffrey,
Je n’avais pas encore remarqué cela.
Me voilà donc avec une nouvelle piste.

Passe une excellente journée

Autre astuce qui peut aider, si vous avez une voyelle avant le ton, celle-ci va s’adapter pour amener le ton.

Par exemple, dans 小 - xiǎo, le I va plonger pour aider à produire un ǎ très bas.
alors que dans 消 - xiāo, il va rester très haut pour préparer le ā.

Evidement, tout les tons ne sont pas précédés d’une voyelle mais , dans la bagarre des tons, il n’y a pas de petits profits :slightly_smiling_face:

Excellente journée à tous

4 J'aime

Bonjour
J’ai remarqué que certains mots changent de ton en fonction des associations
Par exemple pour 亲 qīn 1er ton

母亲〔-親〕mǔqin
mǔqin (ou mǔqīn) pleco
qin devient ton 5 ou reste ton 1

1 J'aime

Bonjour petitfruit.

exact.
Et si deux 3éme tons se suivent, le premier devient un deuxième ton.
Et si 3 3èmes tons se suivent?
Et bien, les chinois font une pause entre les mots pour éviter ce problème. :grin:
Pas bête, non?

Merci pour l’info
Mais dans le cas que je cite 母亲 ce n’est pas la même chose puisqu’il ne s’agit pas de succession de 3 ème ton mais d’un ton 3 + 1
Idem pour 朋友 ton 2+3 devient selon les régions ton 2+5 (d’après Alex)

1 J'aime

Tu as raison petitfruit.
Il y a encore plusieurs exemples de modification des tons en fonction de leur enchaînement.
Mais je ne parviens pas à remettre la main sur mes sources d’informations. Et je préfère me taire plutôt que dire des bètises. :slightly_smiling_face:
J’ai cité l’enchainement des 3émes tons car ma correspondante chinoise n’arrête pas de me les répéter.
Il y a en effet un pas entre connaissance théorique et la mise en pratique que je n’ai pas encore franchi. :disappointed_relieved:

Oui j’en ai trouvé encore, en fait j’en trouve plusieurs depuis que je m’y intéresse
师傅 shīfu
傅 4eme ton devient 5 ème ton en combinaison selon pleco
Si un jour tu as l’explication ou la règle qui régit ce changement de ton, pense à moi !
Affaire à suivre !!!

2 J'aime

Il me semble important de différencier 2 choses :

  • les enchainements (la prononciation générale) et changements systématiques (deux 3e tons enchaînés devenant un enchaînement 2-3 à l’oral ; 不 : 4e ton devient 2e ton devant un 4e ton)
  • les « modifications » dans un mot.

Cette seconde catégorie est à voir au cas par cas car ce ne sont pas de simples appositions de caractères mais bien des mots en eux-mêmes. Même si je pense que ces modifications ont eu lieu pour faciliter la prononciation, ils ne sont pas systématiques à travers les mots ni à travers les régions pour un même mot.

Dans ces changements de tons on a par exemple :

  • 对不起 : 不 perd son ton (et c’est donc plus facile à dire !)
  • 爱好 : 好 passe au 4e ton dans ce mot pour une raison que j’ignore, j’apprends donc l’exception
  • 边 : qui qui garde son 1e ton dans 西边 et 北边 mais le perd dans 南边 et 东边
2 J'aime

Merci pour tes lumières @Geoffrey
J’espérais trouver une règle pour que ce soit plus facile à retenir mais… comme tu le dis c’est à voir au cas par cas.

1 J'aime

C’est le problème des langues vivantes. C’est vivant et ça évolue avec les gens qui les parlent.
Ça ne répond pas à un système préétabli.

1 J'aime

Suite de la tempête des crânes!

好 n’a pas la même signification selon le ton donc dans 爱好 c’est normal que ce soit ton 4
hǎo : bien; bon; agréable; très; beaucoup; (après un verbe, indique l’achèvement de l’action); se porter bien; aller bien
hào : avoir une inclination pour

Idem pour 边 qui n,'a pas le même sens selon le ton
bian : (suffixe locatif)
biān : côté; bord; marge; frontière; en même temps; simultanément

Alors que 傅 n’a qu’un seul sens avec le ton 4 qui devient ton5 dans 师傅 shī fu maitre

ou bien 友 le ton3 devient ton 5 dans 朋友

1 J'aime