Structures grammaticales complexes

Pourriez-vous m’indiquer le sens de la structure grammaticale suivante :
Verbe + 的 + verbe + 了
La particule 的 est elle équivalente de 得 dans ce cas.
Exemple tiré du roman « Au bord de l’eau » chapitre 5 :
那几个老和尚都来抢粥吃,被智深一推一交,倒的倒了,走的走了。
Traduction Google (améliorée)
« Ces vieux moines sont tous venus se disputer la bouillie et ont été écartés par Zhishen un par un. Ils sont tombés et sont repartis. »
Comme on le voit la fin de la phrase est simplement traduite par tombés et repartis. Mais dans le texte, la structure en 的…了 semble indiquer une séquence accomplie. La question est pourquoi répéter le verbe ?

La structure Verbe + 的 + verbe + 了 est la contraction de

(应该)+ Verbe + 的 + (sujet)+ verbe + 了

Ce qui veut dire " Ceux qui devaient faire le verbe 1, ont fait le verbe 1". On répète le verbe pour accentuer le résultat (Ils ont fait ce qu’ils avaient à faire en gros).

Les termes entre parenthèses ont été omis car on peut les déduire du contexte.

Par exemple la phrase 走的走了 est en fait la contraction de :

应该走的老和尚走了 Qu’on pourrait traduire en français par : Les vieux moines qui devaient partir, sont partis.

C’est courant à l’écrit d’omettre tous les éléments qui peuvent être déduits du contexte afin de garder la phrase la plus courte et concise possible.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle c’est si difficile de lire du chinois littéraire (书面语). Car il suffit de manquer un seul mot clé du contexte pour ne plus rien comprendre !

2 J'aimes

Génial. Tu m’ouvres des portes nouvelle dans la compréhension du chinois littéraire. J’avais en effet déjà remarqué les ellipses, ce dont les lettrés semblent raffoler. En tous cas tes explications sont très claires. Merci infiniment.
J’avais déjà posté une tournure de phrase finissant par 时, 时 étant la contraction de 的时候, quand, lorsque.
Je suppose que la langue écrite, réservée à l’époque à l’élite, ne devait pas être comprise par tout le monde. Il fallait être capable de voir ce qui ne se voit pas au premier abord. Très confucéen comme principe. 明白 comprendre dans le sens de clairvoyance par la simplification de l’énoncé (白 c’est le blanc ou la pureté, débarrassé de tout ce qui peut encombrer).
La voie de la simplicité est souvent difficile. Ce qui est simple n’est pas facile. Mais comment peut-on trouver de la facilité dans la complexité, la surcharge, la répétition ?

1 J'aime

bonjour à tous

J’ai une différente compréhension sur le phrase « 倒的倒了,走的走了 ».

En effet , c’est une contraction , mais pas de contraction de "应该“. le premier verbe doit combiner avec le second mot "的”pour former un adjectif déterminatif de le sujet(les vieux moines). Ici, le sujet est omis mais le adjectif est pris pour un sujet. (comme "De ces deux cravates,La BLEUE me plaît.)

"倒的”,“走的” ici indiquent deux groupe des vieux moines avec différent états et ce sont les sujets, les deuxièmes verbes de "倒”et "走” sont les verbes des sujets.

« 倒的倒了,走的走了 » peut être traduit comme " (avec les actions de Zhishen,)certains sont tombés, d’autre sont repartis."

1 J'aime

Intéressant. Donc si on supprime la contraction ça donnerait :
到的和尚到了,走的和尚走了。
Dans ce cas, la répétition du verbe me fait pencher pour la traduction d’Alex
Mot à mot, les moines tombés sont tombés, les moines repartis sont repartis.
Les sens est dès lors proche de « les moines qui devaient tomber sont tomber,… »
Qu’en pensez-vous ?

1 J'aime

Je crois que votre compréhension de la littérature chinoise est un peu rigid.
On peut pas obtenir ou récupérer le sens d’un phrase par simplement supprimer ou ajouter certains mots(comme la mathématiques), surtout pas dans les cas de la littérature chinoise.
On doit le comprendre entièrement et pas de faire les traductions mot à mot. Sinon le plus meilleur traducteur au monde serait l’ordinateur avec le plus grand vocabulaire, n’est-ce pas?

Je vous donne un exemple qui manifeste les caractères compliqués et abstrus de la langue chinoise:
中国队大胜美国队。(qui est le vainqueur dans ce phrase ?)
中国队大败美国队。 (qui est le vainqueur dan ce cas?)

Bonne journée !

1 J'aime

Je suis bien d’accord avec vous, mais il faut bien s’aider avec ce dont on dispose. C’est précisément lorsque l’enchaînement des caractères ne fait aucun sens, que je me tourne vers les pages de références, et elles sont nombreuses (Baidu, Zdic,…). Elles font systématiquement référence au roman que je suis en train de lire (水浒传) ce qui me laisse à penser que chaque oeuvre a son vocabulaire et sa syntaxe spécifique, probablement non transposable.
Pour en revenir à la question posée dans votre post, je ne vois aucun piège.
Dans la première phrase la Chine a vaincu les US, et dans la seconde la Chine a infligé une défaite aux US. Les deux phrases sont donc équivalente, mais la première met l’accent sur la victoire, alors que la seconde, sur la défaite. C’est une « humiliation » en quelque sorte.
对不对 ?

1 J'aime

Votre niveau de Chinois est absolument impressionnant.

Cependant, Vous faites des explications sur mon exemple en comprenant les sens entiers de les phrases . Vous n’êtes pas bloqué par les antonymes de "胜“ et ”败”.C’est exactement ce que je veux démontrer quant à l’apprentissage du chinois.

C’est pas la logique de « si pas de Oui, c’est Non » . Le chinois est flexible et variable.
« chaque oeuvre a son vocabulaire et sa syntaxe spécifique, probablement non transposable. »–C’est vrai. Surprenant que vous vous renseignez sur cette découverte littéraire.
Par exemple , "大虫“ signifie un tigre dans “水浒传”, vous le rencontrez rarement dans un autre roman.

2 J'aimes

A propos de antonymes, j’ai lu un jour dans Freud que les langues anciennes avaient à l’origine un seul mot pour désigner une chose et son contraire. Et personne, semble-t-il n’avait de difficulté à comprendre. Les prépositions, avec pour fonction de préciser la négation (par exemple, monter, démonter) ne sont apparues que bien plus tard. Est-ce à dire que plus le langage se précise, moins on se comprend ?
Le contexte seul devrait permettre de faire la différence.
D’ailleurs si j’ai compris le sens de vos deux propositions 胜“ et ”败” c’est parce que je me doutais bien que 败 renvoyait à l’idée non pas d’accuser mais d’infliger la défaite.
En tous cas je vous remercie pour ces échanges, qui m’aident à dominer la facilité d’une traduction par trop littérale. Je mesure le chemin qui me reste à faire, mais j’en apprécie aussi les découvertes.

1 J'aime