Combien de mots est-il possible d'apprendre chaque jour dans ANKI?

大家好,
Une question pour Alex ou un autre membre du groupe. Je fais beaucoup de lectures sur Madarinbean, ou sur mes livres de Mandarincompanion. Je me retrouve donc souvent avec beaucoup de mots nouveaux à apprendre. Par exemple sur le livre 盲人国 je me retrouve avec environ 60 à 70 mots nouveaux.
Ma question est simple,combien de mots pensez-vous qu’il est possible d’apprendre en même temps, sachant que je les ai enregistrés sur Anki. Naturellement avant de réviser sur Anki, j’ai appris les mots le mieux possible (traduction, pinyin, sinogrammes et tons).
Il est à noter que j’ai 66 ans et que ma mémoire n’est donc pas à la hauteur de personnes beaucoup plus jeunes.
再见

Salut Bernard,

Voici un petit retour d’expérience basé sur mon propre apprentissage

À mon pic de performance, j’apprenais entre 30 et 50 nouveaux mots chinois par jour, 6 jours sur 7 soit environ 250 nouvelles cartes créés sur anki par semaine … ça fait beaucoup !

Beaucoup trop ! Puisque même en révisant de façon agressive (9 cartes/ minutes avec un taux d’oubli inférieur à 10%), en.zappant l’apprentissage du tracé des sinogrammes (c’est-à-dire sans prendre le temps de redessiner à la main chaque caractère comme je le faisais avant) et en diluant les révisions anki en 3 sessions par jour, je n’ai réussi à tenir ce rythme qu’une trentaine de jours avant de m’épuiser (je me suis littéralement grillé le cerveau en faisant ça).

Si ça t’intéresse, voici d’ailleurs un screenshot de mes stats anki de l’époque (Ne tente pas ça à la maison !)

Donc pour revenir à ta question, je pense honnêtement que 60-70 nouveaux mots à apprendre par texte c’est beaucoup trop si tu veux réussir à les apprendre correctement (traduction + pinyins + Sinogrammes + Tracé du sinogramme + Tons). Tu vas donc devoir faire des compromis.

Voici quelques pistes de réflexions pour t’aider :

Déjà pour les mots littéraires, je te conseille de ne les apprendre que dans un seul sens dans anki.

C’est-à-dire que tu ne vas l’apprendre que dans le sens Sinogramme --> Définition, sauf si tu comptes vraiment utiliser ce nouveau mot dans tes conversations à l’oral (mais en général pour les mots littéraires, c’est mieux d’éviter).

Je t’explique comment faire ça dans mon tuto

Ensuite, fait le tri parmi les nouveaux mots que tu décides d’apprendre chaque jour.

Je sais que par défaut, on a envie d’apprendre tous les nouveaux mots qu’on rencontre, sauf que c’est une grosse erreur que j’ai moi-même faite pendant très longtemps.

Car passé un certain niveau, la plupart des mots inconnus sur lesquels tu tomberas à l’écrit auront des fréquences d’utilisation tellement faibles que ça ne vaut pas l’investissement en temps de les apprendre. Donc ça va alourdir tes révisions anki pour rien.

C’est comme un médecin sur un champ de bataille, il ne peut pas sauver tout le monde, il doit faire des choix et soigner en priorité ceux qui ont le plus de chance de survie.

Si tu as un doute sur la fréquence d’utilisation d’un mot, je te conseille le dictionnaire Arch Chinese.

Pour chaque mot, tu peux voir un nombre d’étoiles sous sa définition qui correspond à sa fréquence d’utilisation.

Par exemple :

Bonjour Alex,
Merci pour ta réponse qui me permet d’avoir une vue plus claire sur l’apprentissage du vocabulaire. Je retient ton idée sur le tri des mots.
Merci encore.

Bonjour Alex,

Un petit complément à ma réponse précédente dans ma routine d’apprentissage du vocabulaire.
J’utilise Anki dans ce cas et sur une base si j’ai bonne mémoire que tu n’aimes pas trop.
Quand j’ai 60 à 70 mots nouveau, je procède en plusieurs temps.
Je crée dans Anki un paquet principal avec le titre de ma lecture par exemple, et ensuite des sous-paquets avec une vingtaine de mots par sous-paquets. J’étudie ensuite mes sous-paquets un par un mais en totalité (sinogrammes, pinyins et tons) sous la forme des « cartes 3 sens » jusqu’à les connaître parfaitement. Je joue avec Anki comme toi avec le RER A. Puis je mélange les sous-paquets (sous-paquet dans un autre sous-paquet) et enfin je travaille le paquet de base avec le mélange de tous les sous-paquets. En conclusion, je travaille un peu les sous paquets comme le RER A.
Naturellement je n’essaie pas d’apprendre tous ce mots en un jours, je me fixe comme objectif 4 à 5 jours pour 60 mots.
J’espère que tu as compris ma démonstration.
Dis moi ce qu tu en penses.

C’est vrai que d’une manière générale, je déconseille de créer plusieurs paquets dans ANKI afin d’éviter les interférences. Une interférence, c’est quand par exemple le nom du paquet te donne des indications sur le mot à réviser. L’idéal, c’est donc de n’avoir qu’un seul paquet.

Cependant ta manière de procéder est excellente car si j’ai bien compris, tu isoles les nouveaux mots dans des paquets anki à part, le temps de les mémoriser correctement. Puis une fois que tu les as appris, tu les déplaces vers ton paquet de carte principal.

Je dirais même que c’est un gain de temps par rapport à ma méthode RER A :wink:

Le seul souci que je vois, c’est qu’il est difficile de « jouer » avec les mots dans ANKI. Comme il n’y a pas de calque, il faut cacher avec ta main les sinogrammes ou alors les réécrire sur une feuille 2-3 fois pour vérifier qu’on les connaît bien.

Bonjour,
Pour répondre à la dernière partie de ta réponse, effectivement sur mon portable je mets une feuille pour cacher une partie de la carte. Dans ce cas je passe par " parcourir un paquet" et ensuite « appercu », je cache la partie inférieure et j’avance carte par carte sur les 3 sens.
Après avoir appris les sinogrammes sur mon cahier, quand je révise sur Anki je les dessine à la main +le dernier trait pour le ton.