Faut-il une copine chinoise pour apprendre le chinois?

Je me permets d’ouvrir un nouveau sujet de discussion suite à la parenthèse intéressante qu’avait faite @Bamsworldd dans le cadre du challenge de chinois.

Faut-il une copine chinoise pour parler chinois ?

Ça m’intéresse aussi de connaître l’opinion de la communauté à ce sujet.

Donc voici l’avis de Bams pour commencer :

2 J'aime

Moi je pense que c’est réellement dommage :sunglasses: mais c’est ce qu’on entend la plupart du temps. J’ai lu quelque chose à ce sujet et je connais 1 monsieur qui a 1 copine chinoise qui ne l’aide pas non plus. Le plus souvent ce sont les enfants qui sont les plus enthousiastes. Mais l’essentiel est avant tout comme tu l’as dit de faire les choses pour soi.

2 J'aime

Pour ma part, quand j’étais à Shanghai, j’ai passé les 4 premiers mois à stagner parce que je n’avais pas de réelle motivation à apprendre le chinois. J’avais beau avoir des cours de chinois 7h par semaine, je me suis retrouvé au bout de 4 mois à n’avoir que les notions les plus élémentaires, je ne savais même pas former une phrase.

À ce moment là, j’ai rencontré une chinoise avec qui je suis sorti pendant à peu près tout le reste de l’année (janvier-juin) et, comme beaucoup de chinois, elle parlait très mal anglais, donc on s’est retrouvés à devoir parler chinois à chaque fois qu’on se voyait. Elle m’a aussi présenté beaucoup d’amis chinois à elle et je les entendais très souvent parler autour de moi. Au début, j’étais plutôt silencieux, je me contentais d’écouter, et quand je parlais je bégayais un maximum, et je faisais beaucoup de gestes pour me faire comprendre.

De ce fait j’ai trouvé un véritable intérêt dans la langue chinoise, j’ai même demandé à changer de cours à l’université pour passer en « chinois avancé » et non plus « débutant », dans le seul but de pouvoir mieux la comprendre et me faire comprendre en retour. De fil en aiguille j’ai remarqué que j’avais de moins en moins besoin de gestes pour communiquer avec ma copine et ses amis, et je suis rentré en France en juin avec un niveau assez honorable à l’oral et en compréhension orale.

Évidemment je ne suis plus avec elle et je n’apprends plus le chinois pour cette raison, car au bout d’un moment j’ai pris connaissance de la richesse de la langue et de la culture chinoise, et j’ai compris que j’avais vraiment envie d’apprendre indépendamment de ma copine. Mais je dois avouer que dans mon cas, avoir une copine chinoise a réellement été le déclic dont j’avais besoin pour m’intéresser à la langue et m’y mettre à 200%.

Malgré cela, bien entendu, avoir une copine chinoise (ou un copain chinois) n’est pas du tout nécessaire pour apprendre le chinois et acquérir un très bon niveau. Pour certains, cela peut même être contre-productif. Tout dépend de la personnalité de chacun.

3 J'aime

Franchement j’ai adoré lire ton témoignage qui est claire et logique. Dans ton cas , ça a été un vrai boost de motivation et tu ne t’es pas arrêter là . Bravo, je te souhaite plein de réussite dans ton apprentissage :smiley:

Avoir une copine chinoise, c’est ce qui m’a motivé au départ. Mais effectivement il ne faut pas compter sur elle pour participer activement à l’apprentissage, entièrement d’accord avec Alex.

2 J'aime

Salut Alex

Alors je suis tout à fait d’accord avec toi. Avoir un conjoint Chinois ne permet absolument pas d’apprendre la langue. Je suis marié à une Chinoise et elle n’a jamais voulu m’apprendre à parler sa langue d’abord parce qu’elle même apprenait le Français ensuite elle n’avait pas vraiment le temps.Par contre le seul petit avantage ,c’est lorsque je lui parle de ce que j’ai appris ,elle me corrige mais c’est tout. J’ajoute qu’en me corrigeant elle n’est pas capable de m’expliquer pourquoi on utilise plus ce verbe que cet autre ,ce qui est normal ,elle n’est pas prof de langues. Donc il vaut mieux avoir un correspondant a le temps de s’impliquer à apprendre notre langue et qui pourra aussi s’impliquer à nous apprendre la sienne.

2 J'aime