[Journal] De Pékin à Kunming en Couchsurfing

+1 pour les crêpes !

-25C ça devait être vraiment hardcore :stuck_out_tongue: seule la Wimhof Method peut te sauver dans ce genre de situation :stuck_out_tongue:

Toujours aussi sympa à lire ! Vivement le prochain épisode B-)

J’adore tes récits, ça me rappelle beaucoup mon voyage en Inde, son expérience humaine si forte et ses déboires xD.
Surtout le sac :stuck_out_tongue:
Deux semaines à faire le tour du pays, avion, train, bus… avec un sac à dos. Pour une fille comme moi qui voyage parfois en mode escargot avec la moitié de sa maison dans sa valise, c’était pas gagné.
Ça a été mon défi ^^. Moi aussi j’aime bien me mettre des buts et me dépasser.
J’ai pris 5 t-shirts, 3 shorts, un pantalon décathlon modulable, une paire de tongues fines, des baskets de rando décath, une casquette, une parka, une écharpe. (Je passait par des climats étouffants comme Agra et Delhi, à des sommets enneigés comme Darjeeling).
Mon pyjama était si léger qu’il tenait ds ma trousse de toilette. J’ai pris une brosse à dents, un rasoir, un déo, du shampooing solide lush et du dentifrice en pastille lush (super pratique en therme de place).
Une pochette pr les plans et horaires. Un bracelet anti insecte, une montre étanche et mon téléphone. Oh et aussi une petite boîte de medocs et pansements de secours.
Le plus chiant c’était les baskets, mais c’était indispensable et elles me servaient d’oreiller dans les trains couchettes. Et j’aurais pu laisser l’écharpe vu que j’avais prévu de ramener mon pashmina.
Moi par contre j’aime les gros trucs touristiques autant que les trucs inconnus ou atypiques mais à faire à ma façon, souvent avec un regard différent ou avec des habitants. Je m’intégre super vite et facilement.
C’est d’ailleurs ce qui m’a permis d’être héberger chez qq1 quand j’ai eu des soucis. On est devenu amis et j’ai pu visiter et faire encore plus de choses <3.
Comme ces derniers temps ma reprise d’étude et mes finances ne me permettent plus de bouger, je vis par procuration tes aventures :stuck_out_tongue:
J’ai hâte de lire la suite ^^

2 J'aimes

Oh et je confirme, pour avoir vécu la chose au Canada, les sous vêtements techniques c’est la vie ! :stuck_out_tongue: <3

Ah ah! Malheureusement c’est en forgeant qu’on devient forgeron… Les arnaques on les connaît plus ou moins, et même quand on les connaît on peut se faire avoir. Je dirais que ça fait partie du jeu ! Pour m’être retrouvé dans des situations similaires, je vais te donner mes petites astuces pour bien vivre l’expérience de l’arnaque, t’en sortir sans pertes et fracas, et surtout ne pas devenir parano…

Tu dois accepter ce que tu représentes lorsque tu voyages ou vis dans un pays étranger. A fortiori, lorsque tu es dans un pays où on voit clairement sur ton visage que t’es pas du coin et qu’en plus tu viens d’un « pays riche ». Les arnaqueurs se disent juste « Money Money!! » C’est bon, t’es une cible !

Alors comment faire pour éviter les situations délicates et s’en sortir si tu t’y retrouves malgré tout :

  1. Parler la langue locale : même si tu ne la maîtrises pas, même si tu n’utilises que quelques mots comme « Bonjour, Merci, Au revoir », tu passes moins pour un pigeon, tu montres que tu t’intéresses à la culture locale, ça suffit déjà à t’éviter certains arnaqueurs qui peuvent te confondre avec un expatrié qui connaît les ficelles arnaques locales
  2. Te déplacer avec des locaux/expatriés
  3. Eviter les lieux « touristiques » : oui évidemment, mais bon tu es quand même là pour visiter ce que tu as envie de visiter, ce serait bête de ne pas y aller juste à cause de ces enf… d’arnaqueurs ; mon conseil c’est soit de passer par des visites organisées officielles avec guide, surtout éviter les trucs au rabais au fin fond d’une ruelle peu fréquentée, quitte à payer cher, autant en avoir pour ton argent ; sinon, le conseil « backpacker » c’est d’y aller avec des locaux ou expatriés en qui tu as confiance
  4. Te renseigner sur les arnaques spécifiques à l’endroit où tu te trouves : exemple des petits restos sur la place Jemaâ-El-Fnaa à Arnakech euh… Marrakech, tu n’y vas pas un point c’est tout!
  5. La police touristique : c’est dommage d’en arriver là, mais bon, t’as pas demandé à être la cible des arnaqueurs, et parfois ils te ciblent et tu ne t’en rends pas compte, ce n’est pas de ta faute ; un pays où le tourisme représente une part non négligeable de son PIB, protège les touristes, et la police touristique est là pour intervenir quand c’est nécessaire ; dans le cas que tu décris @Alex je n’aurais pas laissé un centime à ces enf… ; tu n’as rien à te reprocher, garder son calme et son aplomb suffit souvent à sortir tranquillement d’une situation comme celle-là, tu t’en vas tranquille sans rien dire à personne, et si quelqu’un commence à te chercher des noises, tu as la carte « POLICE TOURISTIQUE » à disposition si nécessaire, à sortir encore une fois calmement et sereinement (c’est un plus de disposer d’une carte SIM locale, et du numéro de la police et de la police touristique, ce sont souvent 2 numéros différents) ; la plupart du temps la simple évocation de « police touristique » calme grandement la situation ;

Je n’en dis pas plus, parce que le reste vient avec l’expérience, et encore tu peux te faire avoir. Le plus simple, c’est d’accepter le risque. Ensuite, ta connaissance des prix locaux « habituels » et ton calme te permettent de régler beaucoup de situations. Les arnaqueurs jouent essentiellement sur ton ignorance et ta peur. Je terminerai en démystifiant juste un truc : un arnaqueur de touristes est très rarement un agresseur avec une arme type couteau ou pistolet, son arme c’est l’agression psycho-émotionnelle, rien de plus.

Bon voyage :wink:

3 J'aimes

Merci pour tes conseils. Je ne connaissais pas la POLICE TOURISTIQUE, il faudrait que je me renseigne pour voir si ça existe en Chine

1 J'aime

Oui je suis comme toi aussi. J’aime bien me donner un objectif et laisser le hasard et la chance décider de l’itinéraire et du chemin que je vais emprunter pour atteindre cet objectif

Ça donne toujours naissance à un mixte de galères et d’expériences incroyables qu’on aurait pas imaginées possibles

Et surtout ça donne de bonnes histoires à raconter :smiley:

1 J'aime

Bonjour Alex,

puis-je mettre un bémol concernant la muraille ?
Je me trouvais à Pékin et mon ex-amie m’invita à la visiter. J’ai refusé pour ce motif.
Je savais que la construction de cette muraille fut le résultat de milliers sinon plus de paysans
réduits pratiquement en esclavage qui la construisaient manuellement, sous le fouet. Ce qui m’indigna davantage est le fait suivant : des cadavres de ces malheureux furent mélangés à la terre et aux pierres dans l’édification de cette muraille. Dès lors, comment aurais-je pu aller « admirer » cette muraille ?
J’ignorais l’expression 不到长城非好汉. Pour moi, 好汉 (ou 好人)devrait penser aux conditions de
construction de cette muraille. Ceci dit, il a suffi aux envahisseurs de soudoyer des gardiens d’une porte pour passer la muraille et envahir le pays.
De même, à Rome, je refuse d’accompagner au Colisée les amis qui me rendent visite.
Je considère ce monument également un moment de la barbarie, car les « bons » Romains
jouissaient à voir des esclaves s’auto-massacrer. A moins de vfisiter le monument pour méditer
sur le degré de barbarie dont sont capables les régnants en ce monde.

Au plaisir de lire la suite de ton récit !

Oui tu as raison

D’ailleurs, les Chinois en ont conscience puisqu’ils qualifient sa construction de « Fail majeur »

Mais si tes amis chinois (en particulier si ce sont tes hôtes) t’invitent à visiter leur grande muraille (qui fait quand même partie des 7 merveilles du monde) tu as plutôt intérêt d’accepter l’invitation.

Sinon c’est la perte de face assurée ! :sweat_smile:

1 J'aime

Épisode 6 : La fête de la lumière à 自贡

Nouvel épisode = Nouveau point sur l’avancé du programme intermédiaire

Cette semaine j’ai bien carburé avec 5 nouvelles leçons terminées + le module 3 dans la boîte :

Mine de rien, la discipline acquise dans l’apprentissage du mandarin est d’une aide énorme dans la création de formations (qui est un processus long et difficile)

Surtout que je mets beaucoup d’efforts pour enrichir chaque leçon de faits historiques et d’anecdotes personnelles. C’est ce qui fait qu’on a pas l’impression de suivre un cours de chinois mais plutôt de suivre une histoire :wink:

La semaine prochaine j’attaque le module sur les mythes et les légendes chinoises.

Au programme : La légende de Mulan, l’histoire du Christophe Colomb chinois et on revisitera même quelques déesses et poètes vus dans la formation sur l’écoute.

Ça plaira particulièrement à tous ceux qui aiment lire des récits historiques sur la Chine (je pense notamment aux fans des 3 royaumes).

Mais revenons à ce départ précipité de Pékin

À la base, j’avais prévu de faire un détour par la ville de Xi an, célèbre pour son histoire.

Malheureusement, je n’avais pas du tout anticipé la fête du printemps et sa migration du nouvel an (春运). Au début je m’en fichais en me disant qu’avec un peu d’impro ça passerait tranquillement. Mais mon couchsurfer fut formel :

Choisi bien ta prochaine destination car tu vas avoir beaucoup de mal à te déplacer durant les 10 prochains jours.

Je décidai donc de faire l’impasse sur Xi An et d’aller directement à Chengdu en TGV, là où des amis chinois m’attendent pour un évènement à ne pas manquer selon eux : La fête de la lumière

Mais avant : Un mot sur le TGV chinois

Mon super couchsurfer a réussi à me dégoter gratuitement des places en première classe dans le 高铁, le TGV chinois (Ça aide d’être ingénieur chez Microsoft) !

高铁

Le 高铁 c’est une copie conforme du TGV français. Je soupçonne d’ailleurs les Chinois d’avoir piqué les plans.

Jamais en retard (contrairement aux compagnies aériennes chinoises) et beaucoup plus confortable que les trains régionaux, c’est de loin le meilleur moyen de voyager en Chine.

On peut même travailler à l’intérieur grâce aux prises secteurs et au wifi intégré (Ce qui ravira tous les nomades digitaux).

12H de voyage plus tard (oui c’est long, mais en 高铁 ça passe tranquille), j’arrive enfin à Chengdu.

Première galère : Trouver l’adresse de mes amis qui habitent plutôt loin du centre-ville.

Naviguer à Chengdu en pleine nuit et surtout avec cette sorte d’épais brouillard qui recouvre la ville n’est pas évident.

Une fois arrivé, je découvre avec joie une chambre pour moi tout seul ! (Du luxe en couchsurfing).

Mais en m’installant dans la chambre, je remarque qu’il n’y a pas de vitres aux fenêtres et que la pièce est à la même température que l’extérieur, soit environ 2-3 C.

Au début je me disais qu’ayant réussi à survivre aux -25C de Pékin, je devrais survivre sans trop de problème à l’hiver de Chengdu (Au pire j’ai mon 秋裤) !

Mauvais call …

Contrairement à Pékin et son climat sec continental, le climat de Chengdu lui est humide et tropical. Ce qui fait qu’on ressent beauuuuuuuuucoup plus le froid même si les températures ne descendent pas très bas.

J’ai eu beau enfiler tous mes vêtements + un duvet thermique, impossible de fermer l’œil de la nuit à cause du froid. Même l’eau des toilettes avait gelé pendant la nuit !

Le pire, c’est qu’il est impossible de se réchauffer car il n’y pas de chauffage (暖气) dans les maisons / appartements à Chengdu. C’est l’une des grosses différences entre le nord et le sud de la Chine.

C’est la raison pour laquelle, les Chinois passent souvent le nouvel an en doudoune dans le sud de la Chine.

Au réveil (enfin plutôt, une fois que le soleil daigne enfin de se lever), je fonce à carrefour acheter :

Une 电热毯 !

电热毯

Un peu comme le 秋裤 à pékin, n’espérez pas survivre sans une 电热毯 à Chengdu

C’est une couverture électrique que vous allumez le soir avant d’aller vous coucher. Votre lit passe alors d’un rayon surgelé chez picard à un petit nid douillet duquel vous ne sortirez plus de la nuit (De toute façon, les toilettes sont gelées).

Après une nuit (ou plutôt une journée + une nuit) à récupérer de mon voyage, nous voilà enfin parti pour 自贡, une petite ville proche de Chengdu où se tient la fête de la lumière

Au début ça ressemblait plus à une merde pour touristes qui s’ennuient pendant le nouvel an qu’à un véritable festival. Mais une fois la nuit tombée, l’endroit s’est complètement transformé.

Je ne trouve pas les mots pour décrire la beauté du lieu donc je laisse les photos parler à ma place :

lumiere 1 2

Finalement la visite de 自贡 fut assez courte car mes amis devaient rentrer dans leur village natale pour passer les fêtes du nouvel an.

Je repris donc le bus en solo direction Chengdu !

J’ai tellement entendu de choses merveilleuses sur cette ville que j’ai vraiment hâte de pouvoir l’explorer moi même

Et surtout de pouvoir goûter à tous ces plats épicés tant réputés du Sichuan !

À la semaine prochaine :wink:

3 J'aimes

C’est magnifique :o !
Est-ce que c’est juste des décors à venir admirer comme les sculptures de glace à Québec ou est-ce que c’est une fête avec des activités qui rassemblent les gens comme en Inde ?
Finalement tu as pu repasser par Xi An plus tard ?
Je suis étonnée que la famille qui t’hébergeait n’ait pas prévu de couverture chauffante pr toi :o.
Moi mon ennemi principal en voyage c’est pas les températures, c’est le manque de sommeil xD, une nuit blanche comme ça après avoir bien bourlingué, y’avait une chance sur deux que je mange quelqu’un au petit déjeuner ^^"
C’est cool qu’ils t’aient laissé récupérer.
J’envie ton côté « je prends des photos de tout » :stuck_out_tongue:
J’ai voulu retrouver des photos du contenu de mon sac en Inde et j’en ai pas fait. Quand je vois tes photos, y’a tout : les paysages, les gens que tu rencontres et même les détails techniques (mes préférés lol). Moi j’ai surtout les paysages, les gens si quelqu’un m’y fait penser, pr le technique, je suis trop pressée de profiter du voyage et pour les photos de bouffe c’est mort xD…je suis encore plus pressée de manger des trucs nouveaux XDDD

1 J'aime

Wow j’ai habité à Chengdu pendant 1 an mais je n’ai pas eu l’opportunité d’assister à ce beau festival de lumières aux alentours ! J’en aurais certainement eu plein les yeux :stuck_out_tongue:

C’est vrai que les conditions climatiques à Chengdu sont assez particulières :stuck_out_tongue: Faut pouvoir réchauffer les pièces avec une clim électrique en hiver :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Oui ce sont juste des décors qui s’illuminent pendant la nuit.

Il y en a dans beaucoup de villes de Chine mais ceux là valaient particulièrement le détour.

Je n’ai à ce jour, toujours pas eu l’occasion de visiter Xi An. Je ne désespère pas d’y aller un jour !

Concernant ma famille d’accueil, je pense qu’ils étaient habitués au froid.

Aucune fenêtre de l’appartement ne contenait de vitres (ou plutôt il y avait des vitres mais c’était ouvert autour, donc l’appartement était glacial).

Ils m’ont quand même donné une couverture en pensant que ça suffirait. Mais la fatigue du voyage + le fait que je ne sois pas habitué à ce climat ont fait que j’ai vraiment eu froid cette nuit là.

Au moins maintenant je sais qu’il est impossible de dormir quand le corps a froid.

Sinon pour les photos, en réalité je n’en prends pas beaucoup.

Ce sont surtout mes amis chinois qui ont mitraillé (et que j’ai récupéré après coup)

Moi je prends plutôt des photos techniques (genre la composition de mon sac pour pouvoir m’améliorer par la suite)

Ou drôle, comme ces toilettes en duo :rofl:

wtf

1 J'aime

Ah je fais comme toi, je récupère les photos manquées dans cette magnifique database qu’est internet xD ou chez mes copains ^^
J’adore le concepte :stuck_out_tongue: faut que je les montre à ma meilleure amie, elle va adorer looool

1 J'aime

Oui, Alex, tu as parfaitement raison. Ah, 丢脸 (perdre la face) en Chine ! Gros problème.
Au plaisir de continuer à lire ton récit de voyage.

Episode 7 : Balade au cœur de Chengdu

Aujourd’hui, je vous emmène vous promener avec moi à Chengdu où je vais vous faire découvrir quelques spécialités locales du Sichuan

Mais avant, notre traditionnel point sur le programme intermédiaire : Encore une bonne semaine avec 5 leçons tournées et le module 4 dans la boîte :

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ce module sur la mythologie chinoise, notamment la première leçon où je vais vous raconter la « vraie » légende de Mulan (Par la version aseptisée de Disney)

On revisitera également plus en profondeurs quelques légendes célèbres dont je vous avais déjà parlé dans la formation sur l’écoute.

Et on verra même l’histoire incroyable de 郑和, un explorateur peu connu en occident mais très populaire en Asie du sud et plus particulièrement en Chine.

Si vous aimez l’histoire, les légendes ou même la mythologie chinoise, alors ce module va beaucoup vous plaire !

Mais revenons à cette balade dans Chengdu

Déjà petit détail important à noter : Je ne suis plus en couchsurfing !

Enfin si …

Je vis toujours chez mes amis à Chengdu mais comme ils sont repartis dans leur village fêter le nouvel an, ils m’ont laissé leur apart en leur absence (sympa).

Après plus d’un mois à voyager en couchsurfing, je vous avoue que ça fait du bien de pouvoir souffler un peu et d’avoir, entre guillemet, son propre chez soi.

Première impression : Ça pique …

C’est simple, dans la cuisine du Sichuan (川菜) tout est pimenté.

Il parait que ça permet de supporter plus facilement le climat chaud et humide de la région (en transpirant encore plus en mangeant ??? Faudra qu’on m’explique …)

L’épice qu’on trouve dans presque tous les plats est le 花椒, qu’en français on traduit par « le poivre du Sichuan ».
huajiao

C’est cette épice qui donne ce goût si particulier aux aliments (et qui rend la cuisine du Sichuan si insupportables pour certaines personnes).

Mais moi qui aime manger pimenté, j’étais au paradis !

Parmi les plats que j’ai adorés : le 麻婆豆腐

Du Tofu et de la viande de bœuf mélangés ensemble dans une sauce biennnnn piquante :smiley:

Des petits raviolis qu’on appelle 抄手

抄手

Les 抄手 sont des sortes de 混沌 mais en version Sichuan, c’est à dire épicé en mode bien 麻辣 hardcore.

Les Chinois de ma résidence mangeaient ça pour le petit déjeuner. Perso je n’ai pas eu le courage d’attaquer le piment dès le matin !

Sans oublier la traditionnelle fondue de 重庆, réputée comme étant l’une des plus épicée de Chine :

fondue

Bref, après 1 mois passé à Pékin (qui a une cuisine pauvre en épice) je me suis régalé à Chengdu :yum:

Pour la visite de la ville, j’ai eu la chance d’être accompagné par Hillary

Hilary

Hillary est une correspondante très sympa rencontrée à Kunming et avec qui je pratiquais la conversation en tandem.

Pour ceux qui ne connaissent pas la méthode du tandem, c’est très simple : Tu m’aides en chinois et je t’aide en français. Ça permet de pratiquer la conversation avec un natif et ainsi de progresser (beaucoup, beaucoup, beaucoup) plus rapidement qu’avec des cours classiques dans une école de langue.

Je vous renvoie vers mon guide à ce sujet pour découvrir comment pratiquer de cette manière :


Hillary étant originaire du Sichuan, j’ai donc eu la chance de visiter la ville d’un point de vue quasi local.

Je sais qu’elle lit le forum, donc j’en profite pour la remercier !

Chengdu est une ville charmante, en particulier la vieille ville ainsi que les canaux qui la traversent :

canal

On a même eu la chance de voir les pandas (qui d’habitude hibernent en hiver)

panda
(Mon grand père c’était un ours féroce ! WTF Darwin ???)

Véritables bijoux vénérés en Chine, ce sont des gros nounours qui passent 90% de leur temps à manger, dormir et à faire des cabrioles qui amusent les Chinois.

Aujourd’hui, c’est une espèce en voie de disparition. Moi ce qui m’étonne c’est surtout comment ils ont réussi à survire aussi longtemps dans la nature.

Je veux dire honnêtement : Comment un panda peut-il se défendre tout seul contre un prédateur ? En lui mettant des coups de bambou ???

Darwin, il faudra que tu m’expliques !

Après 3 jours passés à explorer la ville, un constat un peu effrayant :

Chengdu devenait de plus en plus calme et déserte. Les magasins, commerces et même restaurants fermaient les uns après les autres.

Un peu comme Noël en France, en Chine aussi les fête du nouvel an se passent en famille et donc tout le monde ferme boutique afin de retourner dans sa région fêter la nouvelle année.

Après 4 jours, ce fut même au tour d’Hillary de plier bagages

Mes contacts sur place, que ce soit couchsurfers, amis, ou même correspondants étaient maintenant tous rentrés chez eux pour passer le nouvel an qui était maintenant imminent !

Quant à moi, je n’avais toujours aucune idée ni aucun plan prévu pour ce jour spécial en Chine …

À la semaine prochaine !

4 J'aimes

Sympa ton récit ! Merci de partager cette expérience avec nous.

Je dois presque chaque fois trouver le pinyin pour comprendre les termes chinois et savoir comment les prononcer mais il y a quand même quelques mots que je reconnais.

Comme j’ai une semaine de vacances en restant à la maison, je devrais pouvoir travailler un peu mon chinois. Ton exemple me donne de la motivation !

1 J'aime

Épisode 8 : Les origines de Chinois Tips

Aujourd’hui, épisode un peu spécial puisque c’est le dernier !

ET oui ! Car je viens de terminer la dernière partie du programme intermédiaire consacrée au chinois littéraire :sunglasses:


Dans le module 5, on commencera par l’analyse d’un texte de propagande communiste, puis on traitera de quelques sujets sensibles en Chine (je vous garde le suspens)

Et enfin on verra comment devenir président du parti communiste chinois (Faites pas genre, je sais qu’il y en a beaucoup dont c’est le rêve :sweat_smile: !).

Personnellement, j’ai adoré traiter du sujet du communisme. J’ai tellement adoré que les prochains épisodes de podcast traiteront exclusivement des courants de pensée politique qui dominaient la Chine dans les années 1920 - 1970.

C’est un sujet sur lequel je peux lire sans m’arrêter pendant des heures, donc dites-moi si ça vous intéresse et je vous préparais quelques épisodes spéciaux comme par exemple la monté du communisme en Chine !

Mais revenons à ce séjour à Chengdu qui commence à sentir le roussi …

À 2 jours du nouvel an, la ville est maintenant complètement déserte. Tous les commerces sont fermés et il n’y a plus personne dans les rues.

L’ambiance de la ville était semblable à une épidémie apocalypse comme dans le film Silent hill (j’exagére un peu mais c’est mon ressenti)

J’ai du me faire rapidement une raison : Pour le nouvel an c’est mort

Pour le couchsurfing aussi d’ailleurs …

Car il y a toujours cet épais brouillard qui ne disparait jamais vraiment. Du matin au soir la ville est froide et sombre donc pas super pour les sorties touristiques.

Du coup je décide d’utiliser ce temps pour me remettre tranquillement à un projet que j’avais mis en pause : L’apprentissage du mandarin.

Tranquillement ? Pas tout à fait …

Car après 2 mois de pause dans mon apprentissage : j’ai faim !

J’ai sacrément faim même !

Mon esprit est clair, le volume de révision sur anki est faible (il s’est vidé naturellement avec le temps) et surtout mon séjour à Pékin m’a redonné confiance dans mon niveau de chinois.

Je décide donc de repasser en mode grind intensif et de mettre sa misère au plateau intermédiaire une bonne fois pour toute ! Il me faut juste un endroit pour travailler.

Ça tombe bien puisqu’en bas de chez moi se trouve un maan café :

mankafei1

Le man café (漫咖啡 en chinois), c’est une sorte de café - bibliothèque (书吧 en chinois) dans lequel on peut rester toute la journée travailler ou étudier.

Il a une place importante pour moi puisque c’est un peu lui qui m’a sauvé du froid pendant cette période d’apocalypse à Chengdu.

Mais surtout parce que ce 书吧 était tellement calme et confortable, qu’à chaque fois que je relevais la tête, 2h s’étaient passées sans que je ne m’en rende compte. Je venais de découvrir un endroit dans lequel je pouvais bosser pendant des heures SANS JAMAIS perdre ma concentration !

maan kafei

Résultat : Mon taux d’efficacité et de productivité est monté en flèche.

Pour vous donner une idée, pendant cette période (de 15 jours environ), j’ai appris plus de 800 nouveaux mots de vocabulaire en chinois.

C’est aussi durant cette période que j’ai mis au point les routines d’études qui m’ont permis de progresser vers le niveau avancé.

Routines qui se transposent facilement dans pleins d’autres domaines puisqu’aujourd’hui encore, ce sont toujours ces mêmes routines que j’utilise pour créer mes formations de chinois.

C’est d’ailleurs à cette époque, que j’ai mis au point la méthode que j’enseigne dans la formation ECOUTE PRO (Celle pour atteindre un niveau avancé en compréhension orale).

Bref, 15 jours de grind plus tard, c’est (enfin) l’heure de rentrer à Kunming

Kunming ça parait proche de Chengdu à vol d’oiseau, mais en réalité c’est super loin à cause des montagnes qui les séparent.

Du coup, il faut compter 6-7h de train (en train local) pour rejoindre Kunming à partir de Chengdu car il faut faire un grand détour pour éviter les montagnes.

C’est un peu moins long par bus, mais franchement quand on voit l’état des routes (sans parler des chauffeurs), je n’ai pas osé risquer ma vie pour gagner quelques heures.

Me voici donc de retour à Kunming avec ma 电热毯sous le bras (Je n’ai pas réussi à l’abandonner à Chengdu, elle m’a quand même sauvé la vie)

Et c’est le moment de passer le l’examen de placement dans mon école de mandarin (Keats School).

Pour faire simple : J’ai littéralement explosé l’examen !

Après 2 mois à parler chinois tous les jours + mon grind intensif à Chengu, mon niveau à l’oral n’a juste plus rien à voir. Je suis maintenant à l’aise sur tous les sujets et je comprends (presque) 100% de ce que j’entends.

Du coup, je fais le grand saut et passe directement de la classe de niveau HSK 4 (intermédiaire) à la classe de niveau HSK 6 (Avancé).

Les profs m’ont même demandé d’un air suspicieux dans quelle école j’étais allé étudier pendant les vacances d’hiver pour avoir doublé de niveau en si peu de temps …

« Aucune ! J’ai simplement fait du couchsurfing pendant 2 mois ! :sweat_smile: »

Mais cette réponse ne les a pas du tout convaincus ! Pour eux j’avais forcément suivi un winter boot camp ou une sorte de programme de soutien en secret pendant les vacances.

Peu importe honnêtement …

Car de toute façon, je n’ai plus jamais remis les pieds à l’école ensuite. Ce n’était juste pas rentable par rapport à étudier en autodidacte dans un maan café.

Comme quoi avec une bonne méthode et un peu de discipline, il est tout à fait possible d’atteindre rapidement un bon niveau à l’oral sans y passer 10 ans ni passer sa vie à l’école !

C’est d’ailleurs la proposition de valeur de ce site et ce qui m’a conduit à créer cette communauté :wink:

En tout cas, MERCI d’avoir suivi mes aventures pendant l’été !

J’ai pris beaucoup de plaisirs à écrire ce récit. Je vous tiendrais bien évidemment au courant lorsque les inscriptions aux programme intermédiaire seront ouvertes !

À bientôt :wink:
Alex

4 J'aimes

On a adoré notre feuilleton de l’été haha :slight_smile: triste de voir que c’est la fin, y’avait le suspens et tout… un délice :slight_smile:

Merci Alex pour ce reportage et ce partage qui donne envie de voyager.
Cela va me manquer d’avoir une nouvelle aventure toutes les semaines :footprints:

Je ferai surement une saison 2 sur mon trip à Taiwan :wink:

1 J'aime